• Un groupe d'élèves de 1 PRO B a entamé la CONCEPTION et la FABRICATION du support d'un STORY BOARD, sous forme d'un PUZZLE en BOIS, racontant la journée d'élèves à Port-Louis, de l'embarcadère du port au lycée, des salles de cours aux activités en ateliers de MENUISERIE ou d'ELECTRICITE...
    La conception du STORY BOARD a été réalisée en anglais et arts plastiques (vue sur la mer !). L'occasion pour les élèves de démontrer leurs talents d'imagination et de graphisme, en particulier de Junior B. bien épaulé par Alban MLB (élèves en 1 PRO B).
    Le tracé et le débit des pièces du PUZZLE, par une MACHINE à COMMANDE NUMERIQUE, ont été guidés par M.Buraud.
    La "Storyboard of Port-Louis" est prête à être ASSEMBLEE...À suivre ! (To be continued...)

      
      

  • Les élèves de 2nde CAP Menuisier Fabricant ont abordé, en mars, le thème de l’ÉGALITE FILLE/GARCON, HOMME/FEMME, dans la société et en particulier dans l'ENTREPRISE, lors de séances de français et éducation civique.

    Ils ont commencé par le constat d'une situation concrète : la PROPORTION de FILLES au LYCEE Julien Crozet. (Sujet déjà abordé par Mme Ainciart avec des Bac.pro, il y a deux ans, sous forme d'une interview et vidéo, sur le ressenti des élèves et ponctuée par des propositions pour attirer davantage de filles en menuiserie et électricité).

    Par rapport à leurs expériences au moment de l'orientation et des stages, les élèves ont fait remarquer, à l'oral et à l'écrit, que beaucoup de métiers de l'ARTISANAT et de l'INDUSTRIE avaient encore une image, sur la place des femmes, faite de PREJUGES, CLICHES, STEREOTYPES, A PRIORI, des idées reçues, malgré des campagnes publicitaires (affiches étudiées en cours) pour promouvoir ces métiers auprès de tous et toutes !

    L'analyse d'images de PUBLICITES, pour diverses sortes de produits, diffusées dans les MEDIAS, des années 1950 à nos jours, ainsi que de reportages récents, a permis de se rendre compte d'une évolution positive, des mentalités et comportements, vers plus de mixité et de parité.
              

  • Demander une voie d’orientation et une formation dans un établissement : les téléservices Orientation et Affectation

    Deux services proposés aux familles
    Le téléservice Orientation et le téléservice Affectation sont mis à la disposition des parents des élèves scolarisés en classe de 3e. 

    1. Le téléservice Orientation
    La campagne d’orientation a lieu à la fin du 2e trimestre ou du 1er semestre (intentions provisoires), et à la fin du 3e trimestre ou du 2d semestre (choix définitifs), selon un calendrier fixé par les académies.
    Le téléservice est accessible par le portail Scolarité Services pour les parents d’élèves de niveau 3e scolarisés dans un établissement public ou privé sous contrat de l’éducation nationale.
    Il leur permet :
    • de demander une (des) voie(s) d’orientation pour la poursuite de la scolarité de leur enfant : 2de générale et technologique, 2de professionnelle, 1re année de CAP
    • de consulter les réponses du conseil de classe aux demandes formulées
    • d’accuser réception (intentions provisoires) et de faire part de leur accord ou désaccord (choix définitifs) suite aux réponses du conseil de classe
    • de consulter la décision d’orientation prise par le chef d’établissement en cas d’accord
    1. Le téléservice Affectation
    La campagne d’affectation a lieu d'avril à début juillet.
    Le téléservice est accessible via le portail Scolarité Services pour les parents d’élèves de niveau 3e scolarisés dans un établissement public ou privé sous contrat de l’éducation nationale ou via les services numériques de votre établissement pour les parents d'élèves scolarisés en 3e d'enseignement agricole.
    Il leur permet:
    • de consulter les offres de formation accessibles après la classe de 3e et d’obtenir de l’information sur le contenu de ces formations, les établissements et les procédures d’admission (à partir de début avril)
    • de saisir et enregistrer leurs demandes de poursuite d’étude (de mi-mai à fin mai)
    • de consulter les résultats à leurs demandes (fin juin - début juillet)
    Le téléservice Affectation est également disponible en accès libre notamment pour les parents d’élèves scolarisés dans un établissement français à l’étranger, dans une formation dépendant d’un centre de formation d’apprentis ou en scolarité complète réglementée au centre national d'enseignement à distance (CNED), ainsi que pour les candidats à un retour en formation initiale.
    Il leur permet :
    • de consulter les offres de formation accessibles après la classe 3e et d’obtenir de l’information sur le contenu de ces formations, les établissements et les procédures d’admission (à partir de début avril)
    • de sélectionner et éditer leurs demandes de poursuite d’étude sur un document à transmettre à leur établissement ou à leur direction départementale des services de l’éducation nationale qui réaliseront l’enregistrement de ces demandes (de fin mai à début juin)
    Les résultats de leurs demandes pourront être transmis par l’établissement dans lequel l’élève est affecté, ou par l’intermédiaire de l’établissement ayant réalisé la saisie (fin juin - début juillet).
    Des démarches simplifiées
    Durant les campagnes d’orientation et d’affectation, l’utilisation des téléservices est possible depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone connecté à Internet, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
    Les établissements scolaires peuvent mettre à disposition un ordinateur en accès accompagné pour les familles qui ne seraient pas équipées.
    Les familles sont informées des modalités de connexion au portail Scolarité Services par les établissements scolaires. Cette connexion est sécurisée par un identifiant et un mot de passe.
    L’utilisation des téléservices reste facultative pour les familles. Des formulaires papier pour la demande d’orientation et la demande d’affectation sont mis à disposition par les établissements.
     
    Les étapes du projet d'orientation


     
    • 1ère étape : réfléchir à son projet d'orientation
    1. Octobre - novembre : le temps de la réflexion
    Dans la continuité du parcours Avenir durant lequel l’élève a acquis des connaissances sur le monde économique et professionnel et a construit progressivement son projet, l’élève et sa famille s’informent plus précisément sur les différentes voies possibles en vue de définir leur choix.
    Organisé dès que possible pendant l’année de 3e, l'entretien individuel d'orientation permet de mettre en place l’accompagnement individualisé de l'élève pour préparer l’après 3e. Il sert à faire le point sur le parcours de formation et à examiner les poursuites d’études possibles. Cet entretien entre le professeur principal, l’élève et sa famille, est organisé en coopération avec le psychologue de l'éducation nationale du collège.
    • Décembre - janvier : le premier bilan scolaire
    Dans les conseils de classe, les questions d’orientation commencent à être abordées.
    C'est la période des salons, forums et carrefours-métiers.
    • 2e étape : indiquer ses intentions provisoires
    1. Janvier - février : les demandes provisoires d’orientation
    Les familles indiquent leurs demandes provisoires d'orientation. Ces demandes peuvent porter sur les voies d'orientation suivantes :
    • seconde générale et technologique ou seconde à régime spécifique vers le baccalauréat Sciences et technologiques de l'hôtellerie et de la restauration ;
    • seconde professionnelle vers un baccalauréat professionnel ;
    • première année de C.A.P
    Ces demandes provisoires sont formulées par le téléservice Orientation ou renseignées sur la fiche de dialogue remise par le collège.
    1. Mars : la proposition provisoire du conseil de classe
    En réponse aux demandes émises par les familles, le conseil de classe formule des propositions provisoires d'orientation. Le dialogue entre les familles et l'équipe éducative est poursuivi si les souhaits émis et les propositions faites sont discordants.
    C'est le moment des journées portes-ouvertes dans les établissements.
    • 3e étape : faire ses demandes d'orientation et d'affectation
    1. Mai : le choix de l’orientation et les demandes d'affectation
    Avant le dernier conseil de classe, c’est l'heure des choix définitifs. L'élève et sa famille font connaître leur choix définitif d'orientation par le téléservice Orientation ou en renseignant la fiche de dialogue.
    Il faut aussi formuler des voeux d'affectation par le téléservice Affectation après la 3e ou en complétant le dossier de demande d'affectation transmis par le collège.
    L’élève et sa famille précisent le lycée pour la seconde générale et technologique et les spécialités ou familles de métiers pour les diplômes professionnels. Présenter un dossier n'assure pas toujours une place dans un établissement et les enseignements ou spécialités de son choix. La demande est satisfaite dans la limite des places disponibles. C'est la raison pour laquelle il est conseillé de formuler plusieurs vœux.
    1. Juin : la décision d'orientation et l'affectation
    Le conseil de classe formule la proposition d’orientation.
    • Si elle est conforme au choix de l’élève : la proposition d’orientation devient une décision d’orientation, notifiée par le chef d’établissement
    • Si elle est différente du choix de l’élève : le chef d’établissement prend la décision définitive après un entretien avec la famille permettant un ultime dialogue
    • Si le désaccord persiste après cette entrevue, la famille peut demander un recours (dans un délai de trois jours ouvrables suivant la décision prise par le chef d’établissement) auprès d’une commission d’appel qui statuera
    • Le maintien dans la classe d'origine : il peut être demandé par la famille si le désaccord perdure à l'issue de l'entretien avec le chef d'établissement ou de la commission d'appel
    L'affectation intervient sur décision du directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen) qui s'appuie sur les avis des commissions préparatoires et sur un traitement informatisé via l'application nationale Affelnet-Lycée.
    La décision d’affectation dans un lycée tient compte de la décision d’orientation et du nombre de places disponibles. Les résultats de l'affectation, à l'issue de la procédure Affelnet-lycée, sont diffusés à la fin du mois de juin ou tout début juillet.
    Affelnet-lycée : l'application pour gérer l'affectation des élèves au lycée
    Le directeur académique des services de l'Éducation nationale s'appuie sur une application nationale, Affelnet-lycée, pour décider de l'affectation des élèves à la fin de la classe de 3e.
    Cette application permet de recueillir les demandes des familles de poursuite dans une formation et un établissement et les autres informations prises en compte pour l'affectation en lycée, dans un objectif de mixité sociale, de transparence et d'équité. Dans le cadre de la réglementation fixée au niveau national, le directeur académique des services de l'Éducation nationale peut décider de prendre en compte plusieurs critères selon le type de formations :
    • le secteur géographique : les élèves ont une priorité pour l'affectation dans le lycée général et technologique de secteur en fonction de leur domicile. Pour les lycées professionnels, le secteur est élargi et correspond le plus souvent à l'ensemble de l'académie.
    Si des places restent disponibles après l'affectation des élèves du secteur, il peut être dérogé au critère géographique selon l'ordre de priorité suivant :
    • élève souffrant d'un handicap : la priorité est absolue
    • élève bénéficiant d'une prise en charge médicale importante à proximité de l'établissement demandé
    • élève boursier au mérite ou boursier sur critères sociaux
    • élève dont un frère ou une sœur est déjà scolarisé(e) dans l'établissement demandé
    • élève dont le domicile est situé en limite de secteur et proche de l'établissement souhaité
    • élève devant suivre un parcours scolaire particulier
    D'autres critères peuvent être pris en compte selon les spécificités académiques :
    • les résultats scolaires (bilans périodiques et bilan de fin de cycle)
    • l'avis du chef d'établissement d'origine
    • l'avis du chef d'établissement d'accueil
    • un critère défini par l'académie
    Le cumul de ces critères définit un nombre de points qui permet de départager de façon transparente et équitable les candidats à une même formation lorsque celle-ci reçoit plus de candidatures qu'elle n'offre de places. La procédure vise également à favoriser la mixité sociale dans les établissements.
    Les règles de calcul sont fixées au niveau national. En académie, les éléments pris en compte dans le calcul des points peuvent être adaptés. Ainsi, pour l'affectation en seconde générale et technologique, les résultats scolaires peuvent ne pas être pris en considération. Pour l'affectation en seconde professionnelle et en CAP, les avis des chefs d'établissement d'origine et d'accueil ne sont pas toujours nécessaires. Les informations concernant l'affectation dans votre académie sont disponibles sur le site académique.

    Affelnet-lycée prend en compte le système d'évaluation des acquis des élèves lorsque le barème s'appuie sur les résultats scolaires :les  résultats de l'élève dans les différentes disciplines enregistrés dans les bilans périodiques de la classe de 3e. Le nombre de matières enseignées peut varier selon la formation suivie (3e, 3e prépa-métiers, 3e Segpa, 3e enseignement agricole). C'est pourquoi elles sont regroupées en sept champs disciplinaires communs :
    • français 
    • mathématiques
    • histoire-géographie et enseignement moral et civique
    • langues vivantes
    • éducation physique et sportive
    • arts
    • sciences-technologie et découverte professionnelle
    S'agissant des candidatures pour les formations professionnelles, l'équité entre les territoires est également recherchée. Ainsi des coefficients sont attribués aux évaluations disciplinaires dans le calcul du barème. Ces coefficients varient selon les exigences du domaine professionnel demandé. Ils sont définis et appliqués de la même façon quelle que soit l'académie.
    Chaque élève est informé de son lycée d'affectation à la fin de l'année scolaire. Dans le cas contraire, il doit contacter son établissement ou les services départementaux de l'Éducation nationale.
    Questions/réponses sur l'affectation des élèves
    1. Fin juin - début juillet : l'inscription
    La famille reçoit la notification d’affectation, elle peut également la télécharger depuis le téléservice. Cette notification précise la formation et le lycée d'affectation.
    À sa réception, l’élève et sa famille doivent s’inscrire dans le lycée indiqué. Cette démarche est indispensable pour s'assurer une rentrée sereine. Les consignes pour cette inscription sont le plus souvent transmises avec la notification d'affectation. Une procédure d'inscription par Internet se développe dans les lycées et concerne chaque année de plus en plus d'établissements d'accueil.
    Pour le suivi de ces procédures, le chef d’établissement d’origine est l'interlocuteur privilégié, avec l’aide du professeur principal de l'élève et du psychologue de l'Éducation nationale.

    Une période de consolidation de l'orientation a été mise en place pour tous les élèves ayant rejoint la voie professionnelle après la troisième. Elle permet à des élèves qui se sont trompés d'orientation de changer de formation dès le mois de novembre.

    Questions/réponses sur l'affectation des élèves

    Comment s'inscrire au lycée ?
    L'inscription au lycée se fait en deux étapes :
    • l'affectation
    Dans tous les établissements, les familles sont invitées à formuler leurs voeux d'affectation par le téléservice Affectation après la 3e ou en remplissant un dossier de demande d'affectation. Les demandes concernant chaque élève sont enregistrées dans l'application Affelnet-lycée. 
    Pour les jeunes non scolarisés qui souhaitent retourner en formation, il convient de prendre contact avec le CIO le plus proche du domicile.
    • l'inscription
    Une fois l'affectation notifiée, l'élève et sa famille doivent s'inscrire dans le lycée indiqué. Une procédure d'inscription par Internet se développe dans les lycées et concerne chaque année de plus en plus d'établissements d'accueil. Pour le suivi de ces procédures, le chef d'établissement d'origine est l'interlocuteur privilégié, avec l'aide du professeur principal de l'élève et du CIO.

    Quel est le calendrier de l'affectation ?
    À partir du mois d'avril, l'élève et sa famille peuvent consulter l'ensemble de l'offre de formation de chaque académie en se connectant au téléservice Affectation. Ils peuvent faire des voeux d'affectation à partir du mois de mai par le téléservice ou en remplissant un dossier de demande d'affectation. Les demandes formulées pour chaque élève sont enregistrées dans l'application Affelnet-lycée. Les résultats de l'affectation sont diffusés à la fin du mois de juin. Une fois l'affectation reçue, il est impératif d'aller s'inscrire dans l'établissement.
    La plupart des élèves sont affectés dès la fin du mois de juin et des phases d'affectation supplémentaires sont organisées en juillet et septembre afin d'affecter tous les élèves qui pourraient être encore sans solution (situations liées par exemple à des déménagements durant l'été).
    Chaque année, le calendrier de l'orientation et de l'affectation des élèves est fixé au niveau national. 


     
     La page complète d’information de référence pour l’orientation en 3e et l’affectation au lycée est : www.education.gouv.fr/affectation3e  

  • Il y a 40 ans (1981), la peine de mort était abolie par vote du POUVOIR LEGISLATIF, sur présentation du "projet de LOI" du  "Garde des Sceaux" Robert Badinter (voir dessin réalisé par Junior, en 1 PRO B), et le viol était considéré comme un CRIME (et non plus un "délit d'agression sexuelle").
    Malgré un intérêt pour les émissions de faits divers, souvent "mises en scène" de manière spectaculaire,  ou pour certaines séries télévisées, les élèves ont parfois une vision erronée ou approximative du FONCTIONNEMENT de la JUSTICE (et de la police ).
    À travers l'analyse d'articles de presse rendant compte de PROCES, les élèves se sont penchés sur les notions de "mise en examen", "garde à vue", "délits", "droits", "devoirs", "présomption d'innocence", sur le fonctionnement des différents tribunaux, des faits qui relèvent du tribunal correctionnel ou de la cour d'assises, des "chefs d'accusation", de l'importance cruciale des PREUVES, des divers "homicides", des peines, de leur application, du rôle des avocats, des magistrats, notamment du juge, du procureur...
    L'occasion de "réagir", voire débattre, sur certains verdicts.

       

  • Les élèves de 1 ère Bac Pro TMA  (Technicien Menuisier Agenceur) ont terminé la PRESENTATION ORALE de leurs stages en co-intervention français/menuiserie, faisant preuve d'esprit d'analyse sur leurs activités, compétences et connaissances mais aussi leurs PREFERENCES de SPECIALITES ( POSE ou FABRICATION, neuf ou rénovation voire restauration, MENUISERIES INTERIEURES ou EXTERIEURES ) tout en étant conscient de l'avantage d'être POLYVALENT.
    De retour en atelier, en mars, guidés par MM Buraud et Keruzec, ils ont poursuivi leurs OUVRAGES (reproduction d'un affût de canon du XVIII ème siècle qui se concrétise de séance en séance, jardinières, châssis, huisseries...) avant de préparer une SYNTHESE ECRITE de leurs travaux.
        

  • Au fur et à mesure que les élèves avancent dans l'acquisition de leurs COMPETENCES, ils enrichissent, affinent et maîtrisent davantage un VOCABULAIRE PROFESSIONNEL de plus en plus SPECIALISE réutilisé notamment dans des SYNTHESES ECRITES et des PRESENTATIONS ORALES de leurs travaux.
    Le GESTE est le fruit d'une REFLEXION, d'OBSERVATIONS...